Le 22 janvier 2015 | Mis à jour le 22 janvier 2015

Les médailles seront légion à Fecamp

par Interencheres

[Lot du jour] L’Ordre royal et militaire de Saint-Louis, l’Ordre national du Mérite et le célèbre Ordre de la Légion d’Honneur… Nombreuses sont les décorations que la France décerna tout au long de son histoire, ponctuée de guerres et d’opérations de pacification. Le samedi 31 janvier 2015, Maître Sébastien Chalot dispersera à Fecamp et sur le Live d’Interencheres une collection de plus de 500 lots qui retrace, à travers ces décorations militaires, ordres de chevalerie et décorations d’anciennes colonies, le passé militaire de la France. Seules seront absentes les décorations ayant trait à la Première Guerre mondiale, que le vendeur a souhaité conserver.

.

« Parmi cette collection constituée pendant plus de vingt ans, un lot en très bon état a retenu mon attention : l’Ordre de la Légion d’Honneur du Premier Empire, confie l’expert de la vente, Francis Loisel. Instituée par Napoléon Ier en 1802, la Légion d’Honneur, dont les premières décorations étaient appelées « aigles », fut décernée à partir de 1804. L’Ordre proposé par Maître Chalot est justement un modèle de 1804, rare aigle du premier type qui ne fut distribué que jusqu’en 1806. Seulement quelques pièces de ce type nous sont parvenues. Les aigles ont ensuite subi des modifications, le deuxième type arborant ainsi une couronne impériale soudée, tandis que le troisième était articulé ». Étoile à cinq branches en argent et émail ciselé, notre Ordre figure le profil de Napoléon Ier entouré de la mention « NAPOLÉON EMP. DES FRANÇAIS ». « Chaque régime a ensuite modifié les éléments figuratifs de la légion. Ainsi, à partir de la Restauration, le profil de Napoléon est remplacé par celui d’Henri IV et de nos jours, la République est symbolisée par le profil de la déesse Cérès », précise l’expert.

.

Outre cet ordre du premier Empire, estimé entre 1 000 et 1 200 euros, cette vente sera également l’occasion d’acquérir les légions d’honneur de la seconde Restauration (150-180 euros), de la seconde et troisième République (150-200 euros) ou même celle de la Monarchie de Juillet (120-150 euros). Collectionneurs, propriétaires de cabinets de curiosités et particuliers souhaitant retracer la carrière militaire de leurs ancêtres pourront également être séduits par l’Ordre royal du Cambodge en vermeil (200-250 euros) et l’Ordre de l’étoile noire du Bénin en argent (300-350 euros).

.
.
Lien vers l’annonce de la vente aux enchères

Haut de page

Vous aimerez aussi

Un dessin inédit du Bernin découvert à Compiègne

Le 1 mars 2021 | Mis à jour le 1 mars 2021

Quelques mois après l’adjudication record à 24,2 millions d’euros d’un panneau du peintre primitif italien Cimabue, la maison Actéon présentera aux enchères le 20 mars une sanguine inédite du Bernin. […]

Expertise : un fauteuil Louis XV estampillé de Père Gourdin

Le 24 février 2021 | Mis à jour le 1 mars 2021

L’estampille de Jean Gourdin, dit Père Gourdin, est le signe d’un art menuisier français d’excellence. Jacques Dubarry de Lassale décrypte les particularités de ces sièges remarquables à travers l’expertise d’un […]