Le 22 janvier 2014 | Mis à jour le 22 janvier 2014

Les souvenirs de Fernand Léger…

par Interencheres

[Le lot du jour] Dans son édition du 23 octobre 1971, le magazine Paris Match consacre un article à la rétrospective de l’œuvre de Fernand Léger (1881-1955) qui vient alors de s’ouvrir au Grand Palais. L’exposition parisienne rassemble plus de 370 toiles de l’artiste « tubiste », surnommé ainsi pour son utilisation de formes géométriques en tube. Le cliché choisi pour illustrer le papier montre le peintre dans son atelier de Gif-sur-Yvette, dans l’Essonne. Entouré de ses toiles, il tourne le dos à l’objectif, trop absorbé par le tableau qu’il est en train de réaliser.
.
Samedi 25 janvier 2014, à Bourges, Maîtres Michel Darmancier et Olivier Clair mettront aux enchères le chevalet qui figure sur la photographie. « Il s’agit bien de celui de Fernand Léger puisqu’il présente exactement les mêmes tâches de peinture visibles dans Paris Match », observe Maître Clair. Provenant d’une collection particulière, ce premier supporter de l’artiste constitué de chêne massif « est estimé de 1 200 à 1 600 euros, précise le commissaire-priseur. Nous allons joindre à ce lot une veste et deux casquettes ayant appartenu au peintre, ainsi bien sûr que le fameux numéro de Paris Match ! »
.
Lien vers l’annonce de vente

Haut de page

Vous aimerez aussi

5 choses à savoir sur Line Vautrin

Le 7 août 2020 | Mis à jour le 7 août 2020

Créatrice de boutons, bijoux et objets de décorations, Line Vautrin s’illustre à Paris dans de nombreux domaines dès les années 1920. Après un succès à l’Exposition universelle de 1937, elle […]