Le 20 août 2013 | Mis à jour le 22 août 2013

Lille, la Braderie et le commissaire-priseur

par Interencheres

.
Plus de 3 millions de visiteurs sont attendus à la traditionnelle braderie de Lille, qui se tiendra du samedi 31 août au dimanche 1er septembre 2013 dans les rues de la capitale des Flandres. Comme chaque année, la maison de ventes lilloise Mercier & Cie organise, quelques jours avant, une vacation en écho à l’événement. Maître Patrick Deguines en profite pour dévoiler ses conseils de chineurs et révéler les secrets de la Braderie…

.

Avec 3 millions de visiteurs chaque année, la braderie de Lille est devenue le plus grand marché aux puces d’Europe. Comment expliquez-vous l’engouement pour cet événement traditionnellement régional ?

Si les curieux viennent aujourd’hui de toute la France, d’Angleterre, d’Allemagne et du reste de l’Europe, c’est avant tout pour l’ambiance ! A l’image du carnaval de Dunkerque et des férias du sud, l’atmosphère festive et chaleureuse de la braderie de Lille a transformé ce rendez-vous local traditionnel en événement mondial. Les touristes viennent bien sûr pour chiner, mais aussi pour faire la fête et manger des moules-frites ! Autrefois, pendant toute la durée de la Braderie, les restaurants de la ville rivalisaient pour amasser le plus de moules possible. Toutes les coquilles vides étaient jetées devant l’entrée, et l’établissement qui réussissait à constituer le plus haut monticule de moules avait gagné ! Si cette coutume a récemment été interdite pour des raisons d’hygiène, la tradition des moules frites perdure.

.

Parcourir les stands des 10 000 exposants présents en deux jours paraît impossible… Quels seraient vos conseils pour bien chiner ?

Pour moi, les meilleurs quartiers pour chiner restent les boulevards des Ecoles et Victor-Hugo, ainsi que l’arrière du musée des Beaux Arts. Les brocanteurs installés dans ces coins proposent toujours de la marchandise de qualité. Par ailleurs, si le démarrage officiel de la Braderie est fixé au samedi 31 août à 14 h, juste après l’arrivée du semi-marathon, les exposants installent leurs stands la veille. Il est donc possible de chiner dès le vendredi soir. Et, bien sûr, les premiers arrivés ont plus de chances  de faire des découvertes. Quoique… ma plus belle trouvaille a été faite un dimanche, qui est traditionnellement le dernier jour de la Braderie.

.

Quelle était cette découverte ?

Il s’agissait d’un vase en porcelaine du Japon avec une monture en bronze doré d’époque Régence. Mon deuxième coup de cœur de Braderie a été pour une petite terre cuite du sculpteur animalier Ary Bitter, chinée juste à côté de notre maison de ventes, près de la gare Lille-Flandres.

.

.

Vous organisez chaque année une vente aux enchères juste avant la Braderie. Que pourra-t-on chiner dans la prochaine ?

Notre vacation du mardi 27 août contient des objets très divers : des porcelaines de Chine, des netsukes du Japon et autres antiquités d’Extrême-Orient des XVIIIe, XIXe et XXe siècles. Nous disperserons également le fonds d’un manoir de la région, avec notamment une dizaine d’armoires du XVIIIe siècle estimées autour de 300 euros. Vous pourrez également acquérir une paire de vases Médicis montés sur un socle en marbre du début du XIXe siècle, estimée de 600 à 800 euros, ainsi qu’une porte de sacristie en chêne figurant d’étonnants personnages naïfs, qui est estimée de 300 à 500 euros, ainsi que de nombreuses autres surprises !

.

Lien vers l’annonce de la vente

Haut de page

Vous aimerez aussi

A Cannes, une vente en hommage à Jean Marais

Le 23 juillet 2020 | Mis à jour le 23 juillet 2020

Le 15 août à Cannes, se tiendra une vente en l’honneur de Jean Marais, personnalité influente dans le monde de l’art et du cinéma. La vacation proposera bronzes, lithographies et […]