Le 6 novembre 2014 | Mis à jour le 7 novembre 2014

L’orientalisme au féminin

par Interencheres

[Le lot du jour] Maîtres Delphine et Jean-Jacques Bisman mettront en vente un rare tableau orientaliste peint par Marie-Aimée Lucas-Robiquet (1858-1959). S’il est déjà très rare de trouver un tableau de cette époque peint par une femme, la toile proposée aux enchères depuis Rouen et en direct sur le Live d’Interencheres dimanche 16 novembre 2014 est également exceptionnelle par ses dimensions (107,5 par 142,5 cms) et l’originalité du sujet qu’elle présente.
.
La toile représente une scène animée algérienne : un convoi dans lequel figurent notamment une femme, enceinte, à côté d’un autre portant une fillette sur son dos. Une véritable ode à la féminité et un poignant reportage sur la vie en Algérie à la fin du XIXe siècle.
.
Marie-Aimée Lucas-Robiquet vivait en Algérie, et plus précisément à Biskra, aux portes du désert, où se situe son tableau. L’artiste, qui a suivi son mari Henri Lucas, s’est installée dans cette ville alors occupée par l’armée française. Elle se met alors à explorer les moindres recoins de Biskra, à observer les coutumes de ses habitants, et ces précieuses observations lui serviront ensuite de matière à la longue et prospère série de ses tableaux orientalistes

.

.
.
« Le tableau a été présenté au Salon des Artistes Français du 1er mai au 30 juin 1893 », explique Maître Delphine Bisman. Et voici alors le commentaire qu’en fait le journal hebdomadaire Le Monde Illustré : « Cette caravane est une page digne de figurer auprès des impressions d’Orient les plus réputées et les plus connues. » Nous l’avons retrouvé dans une famille du Havre. Acquis par les ancêtres des propriétaires actuels au début du XXe siècle dans une vente aux enchères, la famille ne se doutait pas qu’elle possédait un tel trésor ! D’ailleurs la toile était accrochée dans une toute petite chambre d’étudiant, au-dessus d’un lit en fer, où il prenait pratiquement toute la largeur du mur ! »
.
Les rares tableaux de Marie-Aimée Lucas-Robiquet à passer en ventes publiques sont généralement des portraits. Cette scène animée de grand format apparaît donc comme un véritable événement pour le marché de l’art orientaliste. Son estimation s’élève de 200 000 à 300 000 euros.
.
Lien vers l’annonce de vente aux enchères

Haut de page

Vous aimerez aussi

Tout connaître sur les cuirs de Cordoue

Le 23 juillet 2021 | Mis à jour le 23 juillet 2021

Utilisé pour confectionner des tentures murales ou recouvrir des sièges, meubles ou paravents, le cuir doré ou cuir de Cordoue parait les plus belles demeures européennes jusqu’à la fin du […]

Takanori Oguiss, un peintre japonais à Paris

Le 21 juillet 2021 | Mis à jour le 21 juillet 2021

Sensible au charme pittoresque parisien, Takanori Oguiss s’est illustré à travers ses vues de la capitale où il s’établit durant l’entre-deux-guerres. Le 24 juillet à Vannes, Jack-Philippe Ruellan présentera aux […]

5 choses à savoir sur le designer danois Hans Wegner

Le 20 juillet 2021 | Mis à jour le 21 juillet 2021

Surnommé le Master of chairs, Hans J. Wegner est l’un des pères du design scandinave. Cet artisan-designer danois a révolutionné l’histoire du mobilier avec ses meubles modernes et élégants, alliant […]

Les œuvres d’art numérique à l’aune du droit

Le 15 juillet 2021 | Mis à jour le 15 juillet 2021

Si l’art numérique s’est développé dès les années 1960, c’est au cours des années 1990 que les artistes se sont véritablement emparés des nouvelles technologies informatiques pour créer. Aujourd’hui, les […]