Le 6 novembre 2014 | Mis à jour le 7 novembre 2014

L’orientalisme au féminin

par Interencheres

[Le lot du jour] Maîtres Delphine et Jean-Jacques Bisman mettront en vente un rare tableau orientaliste peint par Marie-Aimée Lucas-Robiquet (1858-1959). S’il est déjà très rare de trouver un tableau de cette époque peint par une femme, la toile proposée aux enchères depuis Rouen et en direct sur le Live d’Interencheres dimanche 16 novembre 2014 est également exceptionnelle par ses dimensions (107,5 par 142,5 cms) et l’originalité du sujet qu’elle présente.
.
La toile représente une scène animée algérienne : un convoi dans lequel figurent notamment une femme, enceinte, à côté d’un autre portant une fillette sur son dos. Une véritable ode à la féminité et un poignant reportage sur la vie en Algérie à la fin du XIXe siècle.
.
Marie-Aimée Lucas-Robiquet vivait en Algérie, et plus précisément à Biskra, aux portes du désert, où se situe son tableau. L’artiste, qui a suivi son mari Henri Lucas, s’est installée dans cette ville alors occupée par l’armée française. Elle se met alors à explorer les moindres recoins de Biskra, à observer les coutumes de ses habitants, et ces précieuses observations lui serviront ensuite de matière à la longue et prospère série de ses tableaux orientalistes

.

.
.
« Le tableau a été présenté au Salon des Artistes Français du 1er mai au 30 juin 1893 », explique Maître Delphine Bisman. Et voici alors le commentaire qu’en fait le journal hebdomadaire Le Monde Illustré : « Cette caravane est une page digne de figurer auprès des impressions d’Orient les plus réputées et les plus connues. » Nous l’avons retrouvé dans une famille du Havre. Acquis par les ancêtres des propriétaires actuels au début du XXe siècle dans une vente aux enchères, la famille ne se doutait pas qu’elle possédait un tel trésor ! D’ailleurs la toile était accrochée dans une toute petite chambre d’étudiant, au-dessus d’un lit en fer, où il prenait pratiquement toute la largeur du mur ! »
.
Les rares tableaux de Marie-Aimée Lucas-Robiquet à passer en ventes publiques sont généralement des portraits. Cette scène animée de grand format apparaît donc comme un véritable événement pour le marché de l’art orientaliste. Son estimation s’élève de 200 000 à 300 000 euros.
.
Lien vers l’annonce de vente aux enchères

Haut de page

Vous aimerez aussi

Les ventes de fonds d’atelier, des musées éphémères

Le 17 septembre 2020 | Mis à jour le 17 septembre 2020

Révélant des artistes souvent méconnus ou oubliés, dont elles retracent l’entière carrière, les ventes de fonds d’atelier transforment les salles de ventes en de véritables musées éphémères.

Les enchères en musique

Le 17 septembre 2020 | Mis à jour le 17 septembre 2020

Gratter quelques accords de guitare, pianoter un refrain, empoigner un archet ou encore se mettre sérieusement à l’accordéon : la rentrée est souvent synonyme de bonnes résolutions à mettre en […]

Expertise d’une commode parisienne d’époque Régence

Le 17 septembre 2020 | Mis à jour le 17 septembre 2020

Datant du début du XVIIIe siècle, les commodes de l’époque Régence conservent la structure massive du style Louis XIV, tout en arborant des lignes plus souples et galbées, préfigurant le […]