Le 4 avril 2014 | Mis à jour le 4 avril 2014

Mokhtar, l’Art déco vu d’Orient

par Interencheres

En 1930, Paris se passionne pour l’Art déco et les expositions dédiées à ce mouvement artistique fleurissent dans toute la ville. Avenue Matignon, dans le VIIIe arrondissement, la célèbre galerie Bernheim-Jeune expose quarante sculptures graphiques et épurées de l’artiste égyptien Mahmoud Mokhtar (1891-1934). Unique artiste du Moyen-Orient à être reconnu par le monde de l’art à l’époque, ses œuvres Art déco remportent alors de nombreuses récompense et invitations à participer au Salon.

.

Ayant eu vent de cet événement, l’Etat français acquiert à la galerie « La fiancée du Nil », une épreuve en pierre représentant une femme dénudée d’1,50 mètre de haut (qui figure aujourd’hui dans les collections du Centre Pompidou). A côté de cette grande dame blanche se trouvait une autre allégorie égyptienne, un bronze de 42 centimètres de hauteur intitulé « Au bord du Nil ». Plus de 70 ans après l’exposition, cette sculpture sera proposée aux enchères par Maître Philippe Amigues depuis Albi et en direct sur leLive d’Interencheres, dimanche 6 avril 2014.
.
Très rares sur le marché, les sculptures de Mahmoud Mokhtar atteignent aujourd’hui des milliers d’euros aux enchères. L’un de ses bronzes a même dépassé les 370 000 euros lors d’une vente à Dubaï en 2010. Notre modèle provenant d’une collection de la région albigeoise est estimé de 15 000 à 20 000 euros.

.

Lien vers l’annonce de vente du lot

Haut de page

Vous aimerez aussi

Expertise : un fauteuil Louis XV estampillé de Père Gourdin

Le 24 février 2021 | Mis à jour le 24 février 2021

L’estampille de Jean Gourdin, dit Père Gourdin, est le signe d’un art menuisier français d’excellence. Jacques Dubarry de Lassale décrypte les particularités de ces sièges remarquables à travers l’expertise d’un […]