Le 4 avril 2014 | Mis à jour le 4 avril 2014

Mokhtar, l’Art déco vu d’Orient

par Interencheres

En 1930, Paris se passionne pour l’Art déco et les expositions dédiées à ce mouvement artistique fleurissent dans toute la ville. Avenue Matignon, dans le VIIIe arrondissement, la célèbre galerie Bernheim-Jeune expose quarante sculptures graphiques et épurées de l’artiste égyptien Mahmoud Mokhtar (1891-1934). Unique artiste du Moyen-Orient à être reconnu par le monde de l’art à l’époque, ses œuvres Art déco remportent alors de nombreuses récompense et invitations à participer au Salon.

.

Ayant eu vent de cet événement, l’Etat français acquiert à la galerie « La fiancée du Nil », une épreuve en pierre représentant une femme dénudée d’1,50 mètre de haut (qui figure aujourd’hui dans les collections du Centre Pompidou). A côté de cette grande dame blanche se trouvait une autre allégorie égyptienne, un bronze de 42 centimètres de hauteur intitulé « Au bord du Nil ». Plus de 70 ans après l’exposition, cette sculpture sera proposée aux enchères par Maître Philippe Amigues depuis Albi et en direct sur leLive d’Interencheres, dimanche 6 avril 2014.
.
Très rares sur le marché, les sculptures de Mahmoud Mokhtar atteignent aujourd’hui des milliers d’euros aux enchères. L’un de ses bronzes a même dépassé les 370 000 euros lors d’une vente à Dubaï en 2010. Notre modèle provenant d’une collection de la région albigeoise est estimé de 15 000 à 20 000 euros.

.

Lien vers l’annonce de vente du lot

Haut de page

Vous aimerez aussi

Les objets publicitaires vintage ont la cote

Le 4 mai 2021 | Mis à jour le 5 mai 2021

Plaques émaillées, cartons, objets de bistrot, affiches… La publicité a investi de nombreux supports tout au long du XXe siècle. Tour d’horizon d’un marché qui se renouvelle.