Le 24 avril 2013 | Mis à jour le 25 avril 2013

Nouvelle découverte d’un rouleau impérial chinois

par Interencheres

[Le lot du jour] Cette peinture à l’encre et couleurs sur soie mesurant plus de deux mètres raconte le voyage d’inspection effectué dans le sud de la Chine par l’empereur Kangxi (1654-1722) à la fin du XVIIe siècle. Les propriétaires de l’œuvre, réalisée par le peintre de paysages Wang Hui (1632-1717), ne connaissaient pas vraiment la valeur de ce souvenir impérial chinois. m

l

C’est à l’occasion d’un inventaire effectué dans leur propriété du Sud-Ouest que Maître Alain Briscadieu, commissaire-priseur à Bordeaux, leur a révélé le potentiel de ce morceau de rouleau. Car il existe d’autres fragments connus de cet illustre ensemble qui sont aujourd’hui conservés aux quatre coins de la planète : au musée national d’art de Chine de Pékin, au musée Guimet à Paris, au Metropolitan de New York ou encore au musée royal d’Alberta…

k

Samedi 27 avril 2013 depuis Bordeaux et en direct sur le Live d’Interencheres, Maître Briscadieu mettra cette peinture aux enchères pour une estimation de 150 000 à 200 000 euros. Un prix très attractif comparé à celui obtenu en vente publique par le dernier rouleau impérial chinois : en mars 2011 à Toulouse, Maître Marc Labarbe adjugeait en effet à 17,8 millions d’euros (22 millions d’euros avec les frais), une peinture de 24 mètres de long datant du règne de Qianlong (1736-1795).

Lien vers cette annonce de vente

Haut de page

Vous aimerez aussi

Expertise : un fauteuil Louis XV estampillé de Père Gourdin

Le 24 février 2021 | Mis à jour le 24 février 2021

L’estampille de Jean Gourdin, dit Père Gourdin, est le signe d’un art menuisier français d’excellence. Jacques Dubarry de Lassale décrypte les particularités de ces sièges remarquables à travers l’expertise d’un […]