Le 23 février 2015 | Mis à jour le 24 février 2015

Quelques mots d’amitié de George Sand à Flaubert

par Magazine des enchères

[Le lot du jour] « Vous avez été si bon et si sympathique pour moi (…) que je n’admire plus seulement votre admirable talent. Je vous aime de tout mon cœur. » Par cet élan, concluant son courrier datée du 15 mars 1864 et destiné à Gustave Flaubert, George Sand serait-elle en train de déclarer sa flamme à son ami écrivain ? « Pas du tout ! La force des mots n’était pas du tout la même au XIXe siècle, et les amis n’hésitaient à parler d’amour en guise de formule de politesse », explique Maître Patrick Fourquet qui mettra cette lettre aux enchères à Saint-Omer et sur le Live d’Interencheres le dimanche 1er mars 2015.
.
Cette missive a été rédigée un an après la rencontre des deux auteurs au théâtre de l’Odéon à Paris, au cours d’une représentation de « Salammbô », écrite par Flaubert. Malgré leur différence d’âge – Sand ayant 17 ans de plus que son ami – ils entameront une longue et riche correspondance, scellant par les mots leur profonde amitié. « Dans notre courrier, la dame de Nohant remercie notamment Flaubert de lui avoir prêté un ouvrage du philosophe Hippolyte Taine. Elle lui précise qu’elle n’a eu le temps de lire que partiellement « ces excellents volumes d’une si haute et si noble portée » et elle l’encourage également à lui « faire lire quelque chose de (lui) ». Son écriture est ronde, précise, parfaitement lisible et exempte de toute faute d’orthographe », précise le commissaire-priseur.
.
Le dernier propriétaire de la lettre l’avait acquise en 1987 à Paris, lors de la vente d’une collection de manuscrits et d’autographes. « Cet acquéreur connaissait bien le collectionneur, un dénommé Alfred Dupont,. Il lui avait servi plusieurs fois de chauffeur entre Lille et Paris quand le passionné devait se rendre à la capitale pour faire expertiser un document ou acheter un nouveau manuscrit. Tout l’argent de ce fils d’un riche industriel lillois partait dans les papiers et ces plus précieux spécimens, dont cette lettre de Sand à Flaubert, étaient conservés dans une mallette en cuir dont il ne se séparait jamais », détaille Maître Fourquet avant d’ajouter que la collection d’Alfred Dupont reste une référence pour les amateurs de lettres, de manuscrits autographes.
.
La missive de deux pages est estimée de 3 000 à 4 000 euros, un prix attractif comparé aux dernières adjudications enregistrées par les lettres de George Sand à Gustave Flaubert qui ont plafonné à 12 000 et 14 000 euros.

Lien vers l’annonce de vente du lot

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Les outsiders de l’art aux enchères à Paris

Le 3 avril 2024 | Mis à jour le 5 avril 2024

Le 10 avril, la maison de vente Tajan mettra en avant les inclassables de l’histoire de l’art, des artistes du XXe siècle n’ayant jamais appartenu à un courant, mais qui […]

Design brésilien : les noms à connaître

Le 27 mars 2024 | Mis à jour le 28 mars 2024

Seul pays d’Amérique du Sud à avoir développé une importante tradition de design, le Brésil se fait connaître dans ce domaine depuis une vingtaine d’années. Tour d’horizon de ses principaux […]

5 choses à savoir sur Émile Gallé

Le 26 mars 2024 | Mis à jour le 26 mars 2024

Fondateur de l’Ecole de Nancy, Émile Gallé a révolutionné l’art de son temps en innovant du point de vue des formes, des décors et des techniques. Retour sur l’un des […]