Le 30 juillet 2013 | Mis à jour le 30 juillet 2013

Représentation picturale d’« Hernani »

par Interencheres

[Le lot du jour] En 1890, la librairie parisienne Conquet souhaite éditer une nouvelle version d’« Hernani », la pièce de théâtre en cinq actes de Victor Hugo (1802-1885). L’illustration des scènes doit être confiée à Jean-Paul Laurens (1838-1921), peintre réputé pour ses œuvres historiques. Mais Laurens n’étant pas disponible, il recommande alors Artura Michelena (1863-1898) son élève à l’Académie Julian.
s
Voici l’une des études réalisées par l’artiste vénézuélien. Il s’agit de la représentation d’une scène de l’acte 3 : lorsque Don Ruiz Gomez, le jour de son mariage avec Dona Sol, protège Hernani son rival en vertu des lois sacrées de l’hospitalité.
s
Pour ses planches, Artura Michelena s’est inspirée de la méthode de travail de son maître en effectuant de petites esquisses à l’huile comme celle-ci (40 par 31 centimètres) qui seront ensuite reprises par un graveur. A l’image de canons esthétiques employés par Jean-Paul Laurens, son disciple a également fait preuve d’une technique classique d’un grand réalisme et d’une mise en scène dramatique.
s
Cette huile sur panneau, rare étude d’illustration du célèbre peintre vénézuélien sera proposée  aux enchères le vendredi 9 août 2013 à Aurillac par Maître Wilfrid Goolen, pour une estimation de 7 000 à 10 000 euros. La vente sera retransmise en direct sur le Live d’Interencheres.
s
Lien vers l’annonce de vente du lot

Haut de page

Vous aimerez aussi

L’éternel Baiser de Brancusi, immeuble par nature

Le 23 septembre 2021 | Mis à jour le 23 septembre 2021

Amour, suicide, héritage, politique et jeu de pouvoir, l’affaire dite du Baiser de Brancusi rivalise avec les séries les plus haletantes et fait pétiller les papilles des juristes passionnés d’art… […]

Expertise : un coffret rustique du XVIIe siècle

Le 17 septembre 2021 | Mis à jour le 17 septembre 2021

Doté d’un assemblage hétérogène d’essences et d’un placage de bois précieux, le coffret étudié par le maître ébéniste Jacques Dubarry de Lassale n’en demeure pas moins rustique dans sa conception. […]