Le 26 août 2014 | Mis à jour le 29 août 2014

Sabino, le sculpteur de lumière

par Interencheres

[Le lot du jour] Plongeons dans les Années folles grâce à cet important lustre à six bras de lumière qui nous immerge dans la foisonnante création de cette époque. Avec ses formes géométriques typiquement Art Déco, ce luminaire en verre et laiton à l’aspect monumental d’une hauteur de 86 centimètres et d’un diamètre de 80 centimètres sera mis en vente le dimanche 31 août 2014 à l’hôtel des ventes de Joigny et visible sur le live d’Ineterencheres.
.
Cette pièce a été réalisée par le maître verrier Marius-Ernest Sabino (1878-1961), fils d’un sculpteur sur bois sicilien arrivé en France en 1882. Son père l’encourage à suivre une formation artistique à l’Ecole des beaux-arts de Paris. Rapidement, il se tourne vers le verre et ouvre son entreprise de luminaires à Noisy-le-Sec. Il développe l’utilisation d’un demi-cristal opalisé très épais qu’il associe à la technique du verre moulé et utilise aussi l’acide pour polir le cristal comme sur notre lustre à six bras. Le résultat donne un luminaire tout en transparence avec un jeu de matières entre les éléments polis et les éléments mats.
.
Marius-Ernest Sabino a su ajouter une valeur sculpturale à l’objet, dont le verre moulé présente un relief important de petits carrés décorés sur le fût central. Le verrier fait dialoguer l’élément géométrique et vertical avec les bras de lumière aux sillons courbes qui se terminent par des coupes aux décors arrondis. Cette cascade de cristal offre un tout autre spectacle lorsqu’on l’allume. L’unité entre les éléments disparaît pour faire place à un combat entre l’éclairage de la verticalité monumentale du fût et le bain de lumière des coupelles rebondies.
.
Le parfait état de l’objet et ses belles finitions justifient l’estimation qui oscille entre 6 000 et 8 000 euros. « Il était installé dans une propriété bourguignonne où il est resté dans son état d’origine avec les branchements électriques d’époque, ajoute Maître Emilie Aubert, commissaire-priseur de Joigny Enchères. Cet incroyable lustre est entièrement démontable ce qui a facilité son installation pour l’exposition. Nous nous trouvons face à une pièce imposante de Marius-Ernest Sabino qu’il est rare de trouver aux enchères contrairement à ses célèbres petites figurines en cristal bleu irisé. Bien que cet  artisan verrier soit moins coté que Lalique, à qui il est souvent comparé, ce lustre nous prouve qu’il n’a rien à lui envier ! ».

Lien vers l’annonce de cette vente aux enchères

Haut de page

Vous aimerez aussi

FIAC hors les murs : les ventes aux enchères d’art contemporain

Le 22 octobre 2021 | Mis à jour le 22 octobre 2021

Alors qu’au Grand Palais éphémère se tient, jusqu’au 24 octobre, la Foire internationale d’art contemporain (Fiac), les maisons de ventes aux enchères suivent la tendance et organisent des vacations dédiées […]

Augustin Lesage, l’esprit de l’Egypte antique

Le 21 octobre 2021 | Mis à jour le 21 octobre 2021

Le 23 octobre à Saint-Omer, Elodie Peeren présentera aux enchères une toile exceptionnelle d’un artiste emblématique de l’art brut, le mineur, peintre et médium, Augustin Lesage. Cette grande composition hiéroglyphique […]

Expertise : une commode bureau Louis XVI

Le 21 octobre 2021 | Mis à jour le 21 octobre 2021

Pourvue d’une écritoire, d’un caisson et de tiroirs, la commode bureau a pendant longtemps été une pièce incontournable des intérieurs bourgeois. Mêlant souvent plusieurs essences de bois, ce meuble, ajustable […]

Une vente aux enchères de NFT organisée à Paris

Le 19 octobre 2021 | Mis à jour le 21 octobre 2021

La maison de vente Boischaut présentera aux enchères plus de 70 NFT le 23 octobre à Paris et en live sur Interencheres. Cette vacation est l’une des premières en France […]