Le 21 novembre 2012 | Mis à jour le 4 janvier 2013

Enchères et love stories

par Interencheres

Quand les maîtresses de Gustave Caillebotte et d'Aristide Maillol se dévoilent, quand un proche du mouvement surréaliste redécouvre le télégramme amoureux, quand un passionné de Ferrari se sépare de ses centaines de bolides miniatures (et de ses casques signés de Michael Schumacher)… toutes ces love stories se déroulent sous le marteau, dans un décor de château-fort, et en costumes de Christian Lacroix. Non, ceci n'est pas une chimère… il suffit de découvrir le programme des prochaines ventes aux enchères pour le constater !

 Dans le coeur de Caillebotte…

Le jeudi 24 novembre 2012 à Nancy, Maître Nicolas Leroy vous propose d’acquérir un tableau inédit de Gustave Caillebotte. Julie Ducher, expert au cabinet Turquin, a pu authentifier cette œuvre majeure et charnière dans la carrière du peintre impressionniste, tant par le modèle représenté, que par la palette employée et la date de réalisation.

> Lien vers l'annonce de vente

 

  Dans l'atelier du peintre  

Les ventes d'atelier sont autant d'occasion de découvrir le travail d'un artiste du début à la fin de sa carrière, et donc de constater de son évolution artistique. Le vendredi 23  novembre 2012 à Drouot Richelieu, Maîtres Richard et Ludovic Morand vous proposent de découvrir le parcours de Jacques Maret, qui chemina de la gravure aux crayons de couleur, en passant par les télégrammes amoureux d'inspiration surréaliste et l'expression d'un art poétique et géométrisé. Romain Revol, collaborateur de la maison de ventes, nous raconte le parcours de cet artiste atypique, ancien élève de Victor Prouvé et Maurice Denis à Nancy, qui débuta sa carrière à Paris comme employé dans une imprimerie. 

> Lien vers l'annonce de vente

 

 A l'assaut du château fort !

Le 24 novembre 2012, La maison de ventes Primardeco vous donne rendez-vous au Château de Saint-Félix-Lauragais, près de Toulouse, pour acheter le mobilier de cette forteresse médiévale ! De la gigantesque cuisine, avec sa belle table à gibier recouverte de marbre (estimée de 8 000 à 1 000 euros) et ses casseroles en cuivre, jusqu'à la salle abritant l'incontournable billard Charles X en marqueterie (estimé de 3 000 à 4 500 euros), devenez les seigneurs du château en devenant le nouveau propriétaire de ces pièces meublant les 2 000 m2 de cette demeure. 

N'oubliez pas de faire un tour dans le grand jardin de cette propriété, car toutes les pierres qui l'habitent sont également à vendre ! Ces chapiteaux, sculptures et autres statues datant du XVIIe au XIXe siècles, dont une fontaine d'extérieur en marbre polychrome, sont estimés de 200 à 500 euros.

> Lien vers l'annonce de vente

 

  Le premier amour d'Artistide Maillol

 

Ce buste en bronze portant la signature d'Aristide Maillol représente Chlotilde Narcisse, la première épouse du sculpteur. Si les traits de son visage, sa bouche finement dessinée et ses yeux en amande, rappellent d'autres oeuvres de Maillol, il n'y a aucun doute sur l'identité du modèle. Cette sculpture appartenait en effet à Lucien Maillol, le fils unique de l'artiste et de Chlotilde Narcisse. Le 24 novembre 2012 à Menton, Maître Nadia Barattero mettra ce buste d'après Maillol en vente (pour une estimation de 15 000 à 20 000 euros), ainsi que plusieurs peintures colorées de Lucien Maillol. L'acquéreur du bronze se verra également offrir un ensemble de la correspondance familiale, dont des lettres d'Aristide adressées à son fils Lucien.

> Lien vers l'annonce de vente

 

 

 Les débuts de Christian Lacroix

Christian Lacroix débute sa carrière de couturier dans les années 1980 au sein de la prestigieuse maison de Jean Patou. Ce jeune talent expérimente alors le métier en optant déjà pour une tendance résolument baroque, comme le montre sa collection automne-hiver 1985-86. Plumes, pierreries, perles et strass ornent la grande majorité de ses créations. Les vêtements et les accessoires griffés de cette collection Lacroix pour Jean Patou seront mis aux enchères le samedi 24 novembre 2012 à Drouot Richelieu par la maison de ventes Chayette & Cheval. Les estimations s'étalent de 40 à 1 500 euros.

> Lien vers l'annonce de vente

 

 

  Des centaines de Ferrari aux enchères !

Le 25 novembre 2012 à Boiscommun, près d'Orléans, Maître Hugues Ducellier mettra aux enchères la collection d'un amoureux de l'univers Ferrari. Depuis ses 18 ans, notre homme passait son temps à chiner les minis-bolides de la marque et à les entreposer chez lui dans une pièce spécialement dédiée à sa passion. Ce sanctuaire en l'honneur de la marque au cheval cabré rassemblait plus de 500 voitures miniatures à toutes les échelles (1/5e au 1/43e), dont certaines télécommandées, mais aussi des casques de pilote, dont deux signés de la main de Michael Schumacher. Cet ensemble, qui devrait faire rougir et rugir de plaisir les aficionados de l'automobile, sera dispersé en plus de 200 lots, pour des estimations allant de 5 à 1 800 euros.

> Lien vers l'annonce de vente

 

 

 

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

5 choses à savoir sur Line Vautrin

Le 7 août 2020 | Mis à jour le 7 août 2020

Créatrice de boutons, bijoux et objets de décorations, Line Vautrin s’illustre à Paris dans de nombreux domaines dès les années 1920. Après un succès à l’Exposition universelle de 1937, elle […]