Le 21 mai 2015 | Mis à jour le 26 mai 2015

Six cordes pour 20 000 euros !

par Magazine des enchères

20150521-guitare-bouchet-00.jpg

[Le lot du jour] Cette ouverture d’étui de guitare restera l’une des plus émouvantes de la carrière de l’expert en instruments à cordes pincées. A peine l’écrin a-t-il eu le temps de s’ouvrir que Jérôme Casanova reconnaît l’œuvre de Robert Bouchet (1898-1986), l’un des plus grands facteurs de guitares selon le spécialiste : « ses modèles étaient plébiscités par les plus grands musiciens, d’Alexandre Lagoya à Ida Presti en passant par bien d’autres guitaristes exigeants. »

.

Au-delà de l’étiquette au nom du maître figurant à l’intérieur de l’instrument, l’expert identifie immédiatement toutes les spécificités de Bouchet, « les deux lobes côte à côte sur la partie haute du manche, la marqueterie anglaise sur la rosace et la forme du chevalet où sont disposées les cordes. Robert Boucher était également professeur de dessin classique aux Arts Décoratifs et un peintre estimé. Véritable esthète, son dessin est reconnaissable au premier coup d’œil », détaille Jérôme Casanova encore ému de cette découverte faite au cours d’une expertise à la maison de ventes de Vichy. L’étude spécialisée dans la vente d’instruments de musique mettra aux enchères la guitare de Robert Bouchet sous le marteau de Maître Etienne Laurent samedi 23 mai 2015 en direct sur le Live d’Interencheres.

.

20150521-guitare-bouchet-01

.

Ce modèle classique de 1950 est l’un des tous premiers réalisés par ce facteur autodidacte, qui a commencé à produire ses premières guitares à l’âge de 48 ans. « L’instrument n’a subi aucune transformation. Il est par ailleurs resté dans un état remarquable, sans aucune cassure et avec son vernis d’origine. Ces atouts indéniables ne manqueront pas de séduire les musiciens du monde entier, ainsi que les marchands d’instruments. Nous avons d’ailleurs déjà été sollicités par de potentiels acheteurs des Etats-Unis, de Chine et du Japon », précise l’expert.
.
Le dernier propriétaire de la guitare ne se doutait pas du tout de son importance. Il a néanmoins raconté lors de sa venue à la maison de ventes que cette guitare lui venait de son père qui l’avait directement achetée à Alexandre Lagoya, avec qui il prenait des cours. Mais sa surprise fut grande lorsque l’expert annonça une estimation de 20 000 à 25 000 euros ! Un modèle équivalent de Robert Bouchet, également daté de 1950, s’est récemment vendu à Londres à 60 000 euros avec les frais.
.
Lien vers l’annonce de vente du lot

Haut de page

Vous aimerez aussi

Expertise : la garniture des sièges au XVIIe siècle

Le 6 juin 2024 | Mis à jour le 6 juin 2024

La garniture d’un siège comprend à la fois la garniture en tapisserie, soit l’ensemble des matériaux utilisés pour garnir un siège, et la couverture, soit le revêtement d’étoffe qui recouvre […]

Un rare fauteuil d’apparat aux enchères dans l’Aisne

Le 4 juin 2024 | Mis à jour le 4 juin 2024

Un rare fauteuil d’apparat daté autour de 1840 sera vendu aux enchères par la commissaire-priseur Sophie Renard le 20 juin à Brasles, dans l’Aisne. Il pourrait émaner des ateliers de […]

Rencontre avec un couple de collectionneurs voyageurs

Le 3 juin 2024 | Mis à jour le 3 juin 2024

Frédérique Astier a œuvré, par l’intermédiaire de la Société des Amis, à l’enrichissement des collections du musée du Louvre pendant plus de 20 ans, avant de rejoindre un établissement enseignant […]