Le 8 février 2024 | Mis à jour le 8 février 2024

ThePackengers, vos enchères livrées en un clic

par Diane Zorzi

Pour faciliter l’après-vente, Interencheres a noué un partenariat avec ThePackengers, le leader français pour l’emballage et le transport d’œuvres d’art et d’objets fragiles. Grâce à un algorithme innovant, les enchérisseurs ont accès en un clic à un devis d’emballage et de livraison adapté à la destination et aux spécificités de l’objet. Une solution 100% digitale qui a déjà séduit plus de 200 000 collectionneurs dans le monde…

 
Les ventes aux enchères accueillent chaque année davantage de clients néophytes, préférant à la salle, l’enchère en ligne en un clic. En 2023, 60% des lots vendus par les commissaires-priseurs d’Interencheres étaient ainsi adjugés sur internet, soit près de 1,3 million de lots en un an. Pour répondre aux exigences de cette communauté accrue et renouvelée, Interencheres innove en proposant des services sur-mesure élaborés sur le modèle des sites de e-commerce. Pour fluidifier l’après-vente, Interencheres a ainsi lancé en mai 2023 un nouveau service dédié à l’emballage et au transport, en s’appuyant sur le savoir-faire de la plateforme digitale ThePackengers. Un partenariat innovant récompensé par les Cas d’Or du digital en juillet dernier.

L’élaboration de ce nouveau service après-vente supposait de s’adapter aux spécificités d’un secteur qui propose des objets uniques, à rebours des standards du e-commerce. Ce service, basé sur un moteur d’Intelligence artificielle, permet d’afficher instantanément un devis de livraison, dont le calcul s’adapte automatiquement à la destination et aux spécificités du bien. Sur le dernier trimestre 2023, 10 000 commandes ont d’ores et déjà été livrées, avec une satisfaction client au rendez-vous. Fort de ce succès, la start-up française ThePackengers franchit un nouveau cap en annonçant l’ouverture de quatre hubs en région et la construction d’un hub de 15 000 m2 près de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle. Avec pour objectifs annoncés : diviser par deux les délais de livraison des lots et proposer, à terme, des tarifs toujours plus attractifs. Rencontre avec le fondateur de ThePackengers, Amaury Chaumet…

 

Créé en 2020, ThePackengers est devenu, en moins de trois ans, l’acteur leader dans le transport d’œuvres d’art et objets fragiles. Comment expliquez-vous une telle ascension ?

Amaury Chaumet : ThePackengers a été créé avec le postulat que le secteur des enchères allait connaître une profonde mutation. Il y a eu, en effet, une bascule des ventes physiques vers les ventes digitales qui s’est accélérée avec le Covid. Notre idée était d’accompagner cette métamorphose en proposant aux clients des plateformes de ventes aux enchères en ligne une solution clé en main d’emballage et de transport, mais avec une vision industrielle. Jusqu’alors, ces services étaient confiés à de petites PME spécialisées dans le transport d’œuvres d’art. Notre défi a donc consisté à industrialiser ce service. Un pari réussi puisque nous sommes effectivement devenu le premier acteur du secteur.

 

Le défi n’était pas des moindres, car vous avez dû vous adapter à un secteur qui, au contraire des sites de e-commerce classiques, regorge d’œuvres uniques, que l’on ne peut standardiser…

Oui, et le défi a d’abord été technologique car il fallait être capable de calculer le coût de l’emballage et du transport d’un objet à nu. Nous avons créé un algorithme qui génère automatiquement un prix, à partir des dimensions de l’objet, de sa valeur estimative et de sa destination. Ce dispositif inédit, qui a mis deux années à voir le jour, nous a permis d’avoir une vision industrielle, indispensable pour obtenir des prix compétitifs et une réduction des délais de livraison. Nous étions une dizaine de collaborateurs en 2020, nous sommes aujourd’hui 140, avec des personnes dédiées à l’enlèvement, des chauffeurs manutentionnaires formés à la manipulation d’objets fragiles, des emballeurs et du personnel administratif et technique.

 

Quel est le périmètre géographique des expéditions ?

50% des lots restent en France métropolitaine, 30% sont expédiés dans l’Europe intracommunautaire et les 20% restants partent dans le monde entier, avec une forte concentration aux Etats-Unis. L’intégration technique a commencé en mai 2023 avec un développement qui monte crescendo. L’algorithme et le système d’exploitation que nous avons créés sont uniques. Nous avons déposé un brevet mondial à l’Inpi et nous sommes aujourd’hui les seuls à l’exploiter dans le monde. Nous avons ainsi un véritable défi à relever à l’international, d’autant plus avec l’ouverture des plateformes comme Interencheres qui propose désormais ses services aux maisons de vente étrangères.

 

Amaury Chaumet, Président de ThePackengers.

 

Concrètement, à quelles étapes intervenez-vous dans le parcours d’achat de l’enchérisseur ?

Lorsqu’un client est intéressé par un lot proposé sur Interencheres, il renseigne son adresse et a ainsi accès en un clic à un devis de transport, généré par ThePackengers, qui prend en compte automatiquement la destination et les caractéristiques de l’objet (son estimation, ses dimensions, sa nature). Ce devis est définitif et comprend la totalité de la prestation, nous ne revenons à aucun moment sur le montant annoncé. Une fois le lot adjugé, et le paiement effectué, l’adjudicataire nous adresse son bordereau acquitté. Nous nous chargeons ensuite du reste : nous nous rapprochons de la maison de vente concernée et, sur présentation du bordereau, nous convenons avec elle d’un créneau de passage pour retirer l’objet. Celui-ci est pris en charge par nos équipes qui sont formées dans la manipulation d’objets fragiles. Nous avons d’ailleurs créé en parallèle une école de formation afin d’accompagner au mieux notre personnel dans le transport et l’emballage de ce type de biens. Une fois l’objet retiré auprès de la maison de vente, il rejoint l’un de nos entrepôts où il est réceptionné, emballé et enfin expédié. La prestation est complète et comprend, si le client le souhaite, une assurance tout risque qui couvre la valeur de l’objet et le montant du transport.

 

Quels sont les coûts et délais moyens de livraison ?

Ils dépendent de la nature de l’objet et de la destination, ils sont donc très variables. Mais les prix débutent dès 20 euros pour l’enlèvement, l’emballage et l’expédition. Ensuite, les délais varient de 3 à 12 jours, en fonction de la destination, à partir de la mise à disposition de l’objet par la maison de vente. Notre but est de proposer une expérience qui se rapproche de celle des sites classiques du e-commerce, en réduisant au maximum les délais de livraison, ce qui est l’une de nos priorités pour 2024.

 

Des délais et coûts que vous entendez réduire avec l’ouverture de quatre hubs en région et la construction d’un hub automatisé de 15 000 m2 à Puisieux-en-France, près de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle…

Nous nous sommes aperçus que pour améliorer notre offre, réduire nos coûts et délais de livraison, nous devions avoir une présence en région, et non plus uniquement à Paris. Nous avons donc ouvert en novembre dernier quatre hubs à Laval, Marseille, Toulouse et Lyon, afin d’être beaucoup plus réactifs auprès des maisons de vente installées sur tout le territoire. Cette implantation est encore très récente, nous ne verrons véritablement les effets quant à la réduction des délais qu’à partir du premier trimestre 2024. Dans cette dynamique de réduction des délais et de massification des flux, ThePackengers a également signé, avec Grand-Paris Aménagement, la construction d’un hub ultra-moderne automatisé de 15 000 m2 près de Roissy. L’ouverture de ce bâtiment logistique, adapté spécifiquement à cette typologie d’industrie, est prévue pour janvier 2025. Cette stratégie de massification des flux permettra d’harmoniser les coûts du transport et de l’emballage supportés par les enchérisseurs, avec ceux pratiqués sur les sites de e-commerce. L’industrialisation est en marche !

 

Comment conciliez-vous cette stratégie d’industrialisation avec les enjeux environnementaux ?

Les problématiques environnementales sont au cœur de notre identité. Dans le cadre de notre politique RSE, nous établissons un plan de réduction carbone annuel, en nous fixant des objectifs. Nous réfléchissons constamment à de nouvelles techniques d’emballage et une partie de notre flotte est électrique. Cette année, nous allons également mettre en place une offre verte en proposant à nos clients une compensation carbone des émissions dues au transport du dernier kilomètre. Concrètement, ils auront la possibilité d’ajouter un ou deux euros qui seront reversés à des actions vertueuses pour l’environnement, comme par exemple la création d’un panneau solaire.

Enchérir | Suivez les prochaines ventes aux enchères sur interencheres.com

Haut de page

Vous aimerez aussi

Chloë Collin : « Le graffiti est un marché porteur. »

Le 29 février 2024 | Mis à jour le 29 février 2024

Chloë Collin anime depuis six mois les ventes d’art contemporain de la maison Pierre Bergé & associés. Elle a organisé une première session dédiée au graffiti, un marché naissant qu’elle […]