Le 5 août 2014 | Mis à jour le 6 août 2014

Tic-Tac et Trickler

par Interencheres

[Les lots du jour] The Trickler, que l’on peut traduire par « celui qui tombe goutte à goutte », est l’ancêtre du flipper. Ce jeu était installé dans les pubs anglais à côté des autres fléchettes et baby-foot. Le principe est simple : l’insertion d’un penny dans le monnayeur donnait droit à dix billes qu’il fallait orienter, dans leur retombée, par le biais de rampes mobiles s’inclinant de gauche à droite grâce à une molette. Le but du jeu est de faire glisser les billes dans les réceptacles délivrant le plus de points, et d’obtenir le meilleur score.
.
Ce jeu est proposé à la vente par Maîtres Pierre Champion et Françoise Kusel le samedi 9 août 2014 à Nîmes et sur le live d’Interencheres. Il se présente comme les vieilles machines à sous dans leur caisson de bois, mais n’avait pas pour but de faire gagner de l’argent. Il pouvait en revanche servir à désigner qui de la bande de copains allait payer la première tournée ! Ce type de loisirs était à la mode dans les cafés au début du XXème siècle. Le modèle proposé aux enchères date de 1940 et est estimé entre 500 et 700 euros. Il sera fourni avec un lot de 20 billes qui assureront de bonnes parties entre amis.
.
Maîtres Champion et Kusel mettront également en vente un somptueux cartel d’époque Louis XV. La réalisation de cette pièce d’horlogerie est digne des plus grands. Déjà par ses dimensions, puisque le cartel mesure 95 centimètres, et 136 centimètres lorsqu’il est posé sur son socle. Or, la plupart des cartels présents sur le marché ne dépassent pas un mètre. Celui-ci se distingue aussi par son décor de marqueterie en écailles de tortue et en laiton. L’ornementation du cartel est volubile, en accord avec le style rococo de l’époque Louis XV, lorsque les artisans montraient leur savoir-faire par des jeux de courbes et contre-courbes.
.
Le décor, à l’image des nombreux bronzes qui encadrent le cartel, est exubérant. Ce sont des fleurettes et des feuillages qui rythment la structure, y compris le sommet, là où figure généralement l’allégorie de la Renommée. Mais c’est surtout le motif central, atypique, qui donne une vraie force à ce cartel. Il s’agit ici d’un enroulement d’acanthes faisant penser à un tourbillon d’eau. Comme un écho au « tourbillon des heures », ce bronze dissimule le caisson où se trouve le pendule du mouvement conçu par Charles-Nicolas Dehémant, reçu maître horloger en 1750 à Paris. Minutieusement travaillé avec des bronzes finement ciselés, ce grand cartel est estimé entre 4 000 et 5 000 euros.
.
Lien vers l’annonce du jeu The Trickler
.
Lien vers l’annonce du cartel

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Un ensemble mobilier de Sormani aux enchères à Vendôme

Le 19 janvier 2022 | Mis à jour le 19 janvier 2022

A l’occasion de la vente de l’ameublement d’un Prieuré de la vallée du Loir, la maison Rouillac présentera aux enchères une enfilade et un buffet de Paul-Charles Sormani ornés à […]

Un chef-d’œuvre d’Etienne Rey refait surface à Lyon

Le 18 janvier 2022 | Mis à jour le 20 janvier 2022

Jérôme Duvillard s’apprête à dévoiler aux enchères un chef-d’œuvre d’Etienne Rey, redécouvert dans une propriété lyonnaise. Cette vue de Lyon sous la neige est l’une des rares peintures réalisées par […]

La collection d’un mécène vendéen aux enchères à Nantes

Le 14 janvier 2022 | Mis à jour le 14 janvier 2022

Ancien conservateur du Musée de la Roche-sur-Yon, Alain Jammes d’Ayzac a soutenu toute sa vie les artistes vendéens, à l’instar de Jean Launois et Charles Milcendeau. Sa collection sera dispersée […]