Le 26 août 2013 | Mis à jour le 26 août 2013

Un gisant plein de vie

par Interencheres

[Le lot du jour] Un jeune homme aux traits fins, presque androgynes, est allongé par terre, entièrement nu. Les yeux clos et la bouche entrouverte, il semble simplement assoupi. Mais l’épée brisée qu’il tient dans sa main droite et le titre de ce bronze, « Pro Patria », ne laissent aucun doute : il s’agit d’un combattant mort « pour la Patrie ».

.

« Ce gisant a pourtant l’air plein de vie », confie Maître Emilie Bougerolles-Aubert, qui mettra cette statue aux enchères le dimanche 1er septembre 2013 à Joigny. « Sa posture romantique me rappelle d’ailleurs Le Dormeur du val, dans lequel Rimbaud décrit « Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue / Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu / Dort » ».

.

Ce bronze a été réalisé par Emile Peynot (1850-1932), un artiste de Villeneuve-sur-Yonne, dans la région de Joigny, connu dans toute la France. Car du Touquet à Charenton-le-Pont en passant Sens et Bar-le-Duc, nombreuses sont les villes qui abritent l’un de ses monuments aux morts dont le sculpteur s’est fait une spécialité.

.

Un modèle similaire de « Pro Patria », plus grand et en marbre, est conservé dans les collections du musée d’Orsay. Notre bronze de 70 centimètres de long, qui provient directement de la famille de l’artiste, est estimé de 6 000 à 8 000 euros.

.

Lien vers l’annonce de vente

Haut de page

Vous aimerez aussi

A Cannes, une vente en hommage à Jean Marais

Le 23 juillet 2020 | Mis à jour le 23 juillet 2020

Le 15 août à Cannes, se tiendra une vente en l’honneur de Jean Marais, personnalité influente dans le monde de l’art et du cinéma. La vacation proposera bronzes, lithographies et […]