Le 30 novembre 2009 | Mis à jour le 28 juin 2012

Un mystérieux candélabre en ivoire

par Interencheres

Le 11 décembre prochain, la maison de ventes parisienne Lafon proposera aux enchères cet important candélabre en ivoire. L’expert Guillaume Dillée nous présente cet objet d’art et nous retrace son travail pour identifier son origine :

.

  • Voir l’annonce de vente de ce candélabre sur interencheres.com
  • Découvrir les prochaines ventes aux enchères de la maison de ventes Lafon

  • .

    Rare candélabre à trois bras de lumière, en ivoire très finement sculpté. Le fût central, architecturé, présente à la base quatre marches circulaires, enchâssées dans un piètement tripode à griffes et feuilles d’acanthe. Les côtés présentent des nic hes soulignées d’encadrements à cordage, volutes à fleurs et guirlandes supportant des vases à l’Antique. Au centre, trois griffons supportent des gaines à pans coupés dont les montants sont ornés de faisceaux d’armes ou d’attributs de la royauté : sceptre, couronne, etc. Sur les côtés, trois femmes ; deux présentées se tenant la tête, l’autre se masquant les yeux. Les bras à frise de perles et rosaces, présentent des binets rayonnants et des bobèches ajourées de feuilles de chêne torsadé. Estimation : 80 000/120 000€

    Haut de page

    Vous aimerez aussi

    Des cartes Pokémon aux enchères à Troyes

    Le 26 septembre 2022 | Mis à jour le 26 septembre 2022

    Le 12 octobre à Troyes, la maison Boisseau-Pomez organise une vente dédiée aux passionnés de la culture geek. Consoles, jeux vidéo et cartes Pokémon se disputeront les enchères, dont une […]

    Comment reconnaître un meuble dit «remonté» ?

    Le 23 septembre 2022 | Mis à jour le 23 septembre 2022

    Un confiturier alliant une porte à pointes de diamants authentique à des éléments en bois de récupération. Ce type de meuble dit « remonté » associe une structure récente avec des éléments […]

    Les gravures sur lames de la manufacture de Klingenthal

    Le 16 septembre 2022 | Mis à jour le 16 septembre 2022

    Actifs aux XVIIIe et XIXe siècles, les Bisch père et fils ont réalisé des décors de lames de sabres d’une qualité inégalée pour la manufacture royale et impériale d’armes blanches […]