Le 5 septembre 2015 | Mis à jour le 9 septembre 2015

Un nouveau look pour la rentrée

par Interencheres

20150826-mode

Envie de changer de style ? Direction les ventes aux enchères pour dénicher des vêtements uniques et excentriques que vous ne retrouverez sur personne d’autre ! Plus de 60 000 costumes de cinéma, dont des tenues portées par Jean Rochefort, Jean-Paul Belmondo et Catherine Deneuve, une robe antillaise du XVIIIe siècle et du casual wear griffé Disney sont au programme des prochaines vacations.

.

60 000 costumes de cinéma

20150826-mode-regifilm

A côté des tenues antiques, des costumes de la Révolution, des vêtements religieux, des habits de bagnards et des perruques de laquais figurent le justaucorps de Jean Rochefort dans le film Cartouche, les costumes style 1925 portés par Jean-Paul Belmondo et Alain Delon dans Borsalino, la robe de Zabou Bretman dans Cuisine et dépendance, l’ensemble de Catherine Deneuve dans Mayerling et des masques de chats et d’oiseau utilisés dans le film Peau d’Âne de Jacques Demy… Plus de 60 000 costumes de cinéma appartenant à la société Régifilm, spécialisée depuis 1959 dans la location d’accessoires, de décors et de costumes pour le cinéma et le théâtre, sont mis aux enchères au cours de trois jours de vacations. Ces ventes orchestrées par Maître David Nordmann de la maison Ader, du mercredi 9 au vendredi 11 septembre 2015, auront lieu sur le site de Régifilm dans le XI arrondissement de Paris. Professionnels et particuliers pourront découvrir les 1 500 lots, dont les mises à prix iront de 50 à 300 euros, pendant les trois jours d’exposition publique précédant la vente.

Lien vers les annonces des ventes aux enchères

.

Une garde-robe griffée Disney

20150826-mode-disney

Une tête de Mickey dans le dos, sur la cravate, sur une des poches d’un duffle-coat, avec Donald et Daisy sur des chemises, tous les vêtements de cette vente aux enchères arborent fièrement l’un des personnages imaginés par Walt Disney. Cet ensemble provenant d’un même collectionneur sera proposé à la vente dimanche 13 septembre 2015 à Cherre, près du Mans, par Maître Marie-Line Balsan. Estimées de 15 à 80 euros, ces tenues à la fois casual et amusantes ne manqueront pas de vous replonger dans le monde merveilleux de Disney !

Lien vers l’annonce de la vente aux enchères

..

ae3e54afea86e9bd25cfc04d653a22e8358e00d730a33b49a63f3bfefba22a21Une robe antillaise du XVIIIe siècle

Avec ses plis dans le dos identiques à ceux des robes de L’Embarquement pour Cythère, le célèbre tableau d’Antoine Watteau (1684-1721), ses rajouts d’étoffes appelés « falbalas » sur les bords  du  manteau,  le  bas de  jupe et sur les boutons de la « pièce d’estomac » — plus communément appelée corsage –, cette robe est caractéristique des modèles français sous Louis XV.

Et pourtant elle n’est pas française ! L’ensemble jupe et manteau provient en effet de la Guadeloupe, américaine au XVIIIe siècle, et plus précisément du placard d’une grande famille de l’île du nom de Roux  d’Abos. Si les robes américaines de l’époque sont très rares sur le marché, celles provenant des îles le sont encore plus. Ce modèle apporte de plus la confirmation que les costumes américains du XVIIIe étaient copiés à l’identique sur ceux des français. Pour se mettre dans la peau d’une noble antillaise américaine, il suffit de se glisser dans cette robe, estimée de 3 000 à 5 000 euros, qui sera mise aux enchères par la maison Art Richelieu le mercredi 23 septembre 2015 à Paris.

Lien vers l’annonce de la vente aux enchères

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Un dessin inédit du Bernin découvert à Compiègne

Le 1 mars 2021 | Mis à jour le 1 mars 2021

Quelques mois après l’adjudication record à 24,2 millions d’euros d’un panneau du peintre primitif italien Cimabue, la maison Actéon présentera aux enchères le 20 mars une sanguine inédite du Bernin. […]

Expertise : un fauteuil Louis XV estampillé de Père Gourdin

Le 24 février 2021 | Mis à jour le 1 mars 2021

L’estampille de Jean Gourdin, dit Père Gourdin, est le signe d’un art menuisier français d’excellence. Jacques Dubarry de Lassale décrypte les particularités de ces sièges remarquables à travers l’expertise d’un […]