Le 13 mai 2014 | Mis à jour le 13 mai 2014

Un sarcophage au complet pour un dernier voyage…

par Interencheres

[Le lot du jour] La présence d’un sarcophage dans une vente aux enchères relève de l’exceptionnel. En effet, ces tombeaux d’Egypte antique se retrouvent seulement une à deux fois par an sur le marché. Le samedi 17 mai 2014 à Arles Maître Françoise Holz mettra en vente un sarcophage complet, de sa cuve à son couvercle, en très bon état, pour une estimation entre 5 000 et 8 000 euros. Une « estimation très raisonnable, comparé aux fragments de sarcophages mis habituellement aux enchères » selon l’expert de la vente Paul Cohen.

.

Provenant d’une collection privée, seule le visage a été restauré mais l’ensemble du corps en bois de palmier peint en noir, ainsi que le collier ornant le sarcophage, ont conservé leur splendeur d’origine. La parure figure la tête du faucon Horus, l’une des divinités les plus anciennes d’Egypte. Elle relève d’un décor classique de l’époque Ptolémaïque entre le IIIe et le Ier siècle avant J.-C., période durant laquelle les pharaons étaient d’origine grecque.

.

L’usage du sarcophage est avant tout réservée aux souverains et se démocratise ensuite à une plus grande partie de la population noble. En témoigne la barbe postiche, un attribut porté par les pharaons et les dieux, qui les différenciait du commun des mortels. Plus qu’un tombeau, cette dernière demeure avait une dimension davantage symbolique. En effet, les sarcophages servaient au voyage de l’âme vers l’au-delà en vue de sa renaissance. Vous aussi, venez à Arles samedi prochain pour effectuer un voyage dans le temps !

.

Lien vers l’annonce de la vente aux enchères

Haut de page

Vous aimerez aussi

5 choses à savoir sur Line Vautrin

Le 7 août 2020 | Mis à jour le 7 août 2020

Créatrice de boutons, bijoux et objets de décorations, Line Vautrin s’illustre à Paris dans de nombreux domaines dès les années 1920. Après un succès à l’Exposition universelle de 1937, elle […]