Le 8 juin 2014 | Mis à jour le 9 juin 2014

Une déco qui banque illico !

par Interencheres

Outre la stabilité monétaire, financière et la monnaie fiduciaire, la Banque de France garde en son sein un mobilier aussi esthétique qu’étonnant. Ces meubles de métier sont recherchés par les amateurs de décoration industrielle. Suite au plan national de restructuration de cette institution, 34 des 72 caisses ont dû fermer leurs portes, dont celle de Brive la Gaillarde ouverte depuis 1903. Le mobilier de la succursale sera donc mis aux enchères samedi 14 juin 2014 par Maîtres Anne et Charles Gillardeau.

.

Tout le mobilier en chêne verni est d’origine et en « superbe état de conservation », insiste la commissaire-priseur. De plus, le laiton habille de manière systématique le matériel de la Banque de France du début du siècle, comme les aérations des vestiaires, les appliques du porte-manteau pour tenir chapeaux melon et parapluies, ou encore les cornières des tables de change appelées aussi tables de tri. Jusqu’à sa fermeture, les tables de réunion, la bibliothèque pourvue de son échelle années 20 et le matériel spécifique (presses, balance, tampons…) servaient aux employés.

.

.

Mais ce design attrayant peut être détourné de son usage initial. Le bureau de planton en chêne verni, par exemple, pourrait être utilisé comme bar, l’isoloir en verre dépoli entouré de son métal d’origine transformé en séparation et le classeur à clapet avec ses petits tiroirs ferait un parfait meuble de cuisine !

.

Les estimations vont de 50 à 2 500 euros. Alors, enchérissez, détournez, habillez votre intérieur de manière originale avec ce mobilier pratique et prestigieux !

.

Lien vers l’annonce de la vente aux enchères

Haut de page

Vous aimerez aussi

A Cannes, une vente en hommage à Jean Marais

Le 23 juillet 2020 | Mis à jour le 23 juillet 2020

Le 15 août à Cannes, se tiendra une vente en l’honneur de Jean Marais, personnalité influente dans le monde de l’art et du cinéma. La vacation proposera bronzes, lithographies et […]