Le 20 mai 2014 | Mis à jour le 21 mai 2014

Une DS break retapée à neuf

par Interencheres

[L’occasion de la semaine] Les Citroën DS d’époque sont déjà relativement rares aux enchères. Les modèles break, comme celui mise en vente le samedi 24 mai 2013 à Mâcon et en direct sur le Live d’Interencheres, le sont encore plus.

.

Sorti usine en novembre 1970, ce break ID20F proposé par Maître Jérôme Duvillard de la maison Quai des Enchères est encore plus remarquable pour une raison simple : son entretien a toujours été impeccable et les preuves sont là pour en attester. Me Duvillard dispose « d’un sac entier, rempli de factures », de quoi rassurer les acheteurs potentiels sur ce break de 2,3 litres qui roule encore parfaitement. i la voiture est estimée entre 18 000 et 20 000 euros, sachez qu’au total, il y a eu pour 38 000 euros de restaurations. Si le compteur affiche 230 000 kilomètres, le nouveau moteur installé récemment n’en a parcouru que 1 500.

.

Pour rappel, après sa création en 1955, la DS est rapidement devenue la coqueluche des Français. Son apparence révolutionnaire, dont le design est l’œuvre du designer italien Flaminio Bertoni et d’André Lefebvre, ingénieur issu de l’aéronautique, a conquis aussi bien les stars que le grand public. Sa direction assistée, sa boîte de vitesses à commande hydraulique et ses freins à disque à l’avant avaient même séduit le Général de Gaulle qui en a fait à son époque la voiture officielle de l’Elysée.

.
Lien vers l’annonce de la vente aux enchères

Haut de page

Vous aimerez aussi

5 choses à savoir sur Line Vautrin

Le 7 août 2020 | Mis à jour le 7 août 2020

Créatrice de boutons, bijoux et objets de décorations, Line Vautrin s’illustre à Paris dans de nombreux domaines dès les années 1920. Après un succès à l’Exposition universelle de 1937, elle […]