Le 6 décembre 2013 | Mis à jour le 6 décembre 2013

Une tête bleue tournée vers les grands maîtres

par Interencheres

[Le lot du jour] L’œuvre de Marcelle Cahn (1895-1981) semble accompagner, touche par touche, toute l’évolution de la peinture du XXe siècle. Influencée à ses débuts par Paul Cézanne, qu’elle considère comme « un sommet de la peinture moderne », la jeune artiste s’éloigne de la figuration lorsqu’elle fait la connaissance de Fernand Léger en 1925. « Cahn choisit alors une certaine forme de cubisme semi-figurative, dont cette « Tête bleue » est représentative, puisqu’elle a été réalisée dans les années 1926-1927 », explique l’expert Elisabeth Maréchaux Laurentin.
.
L’artiste se rapprochera ensuite d’autres courants, comme le constructivisme, et poursuivra ses expérimentations artistiques avec des collages. Tout au long de sa carrière artistique, l’admiration qu’elle vouait aux grands maîtres a toujours été palpable. Mais au-delà de cette influence, le critique d’art Otto Hahn remarque : « Finalement, elle a une place qui n’est qu’à elle. Elle ne se place ni au-dessous de Léger, ni au-dessous de Mondrian, mais dans le petit espace qui sépare Arp de Mondrian, et Mondrian de Léger. C’est-à-dire que Marcelle Cahn est un petit maître, entièrement personnel et irremplaçable. »
.
Si son travail reste encore confidentiel, certaines de ses œuvres sont exposées au musée des beaux-arts de Dijon, au musée des Ursulines de Mâcon et dans les collections des musées de Lille, de Grenoble et au musée d’art moderne de Strasbourg, à qui  Marcelle Cahn, Strasbourgeoise d’origine, a fait don au d’un important fonds. La « Tête bleue » de Marcelle Chan sera mise aux enchères le samedi 7 décembre 2013 à Angers par Maître Xavier de la Perraudière avec une estimation de 3 000 à 5 000 euros..

Lien vers l’annonce de vente

Haut de page

Vous aimerez aussi

Tout connaître sur les cuirs de Cordoue

Le 23 juillet 2021 | Mis à jour le 23 juillet 2021

Utilisé pour confectionner des tentures murales ou recouvrir des sièges, meubles ou paravents, le cuir doré ou cuir de Cordoue parait les plus belles demeures européennes jusqu’à la fin du […]

Takanori Oguiss, un peintre japonais à Paris

Le 21 juillet 2021 | Mis à jour le 21 juillet 2021

Sensible au charme pittoresque parisien, Takanori Oguiss s’est illustré à travers ses vues de la capitale où il s’établit durant l’entre-deux-guerres. Le 24 juillet à Vannes, Jack-Philippe Ruellan présentera aux […]

5 choses à savoir sur le designer danois Hans Wegner

Le 20 juillet 2021 | Mis à jour le 21 juillet 2021

Surnommé le Master of chairs, Hans J. Wegner est l’un des pères du design scandinave. Cet artisan-designer danois a révolutionné l’histoire du mobilier avec ses meubles modernes et élégants, alliant […]