Le 9 janvier 2013 | Mis à jour le 29 janvier 2013

Matériels professionnels : bois, papier et matériaux composites

par Interencheres

Au programme de cette première sélection de matériels professionnels de l’année 2013 : des machines d’impression, des appareils de travail du bois et de fabrication de matières composites et thermoplastiques

 Machines à bois

Vendredi 11 Janvier 2013 à Roanne, Maître Véronique Ingels Humblot dispersera les machines de la société Compigne, spécialisée depuis les années 70 dans la fabrication de mobilier de cuisine. Depuis la réception de la matière première jusqu’aux finitions, l’usine s’occupait intégralement de la confection de ces meubles en bois. Au programme de cette vente judiciaire, qui comporte principalement des machines à bois, figure notamment un centre d’usinage et de placage des chants Optimat Homag Baz 322/40 K, datant de l’année 2006 et estimé de 85 000 à 170 000 euros. Un autre centre d’usinage également à commande numérique type Rover B7, 40r Ft, Biesse de 2008 est quant à lui estimé de 45 000 à 90 000 euros. Et enfin, un troisième centre d’usinage de modèle Optima Bhc Venture 3m Weeke de 2010 présente une estimation de 45 000 à 85 000 euros.

> Lien vers l’annonce de vente

Le stock de produits finis de cette entreprise sera dispersé le 15 février 2013 à l’hôtel des ventes de Roanne. L’annonce de vente sera disponible sur la page de Maître Ingels Humblot.

> Lien vers les prochaines ventes de Maître Ingels Humblot

  Machines d’imprimerie

Jeudi 17 janvier 2013 à Saint-Bonnet de Mure près de Lyon, Maîtres Jean-Marc Bremens et Christophe Belleville disperseront les matériels d’une importante imprimerie, qui s’occupait notamment de l’impression des catalogues de ventes des commissaires-priseurs de la région. Parmi les machines mises aux enchères, vous trouverez une presse de marque Heidelberg datant de 2008, qui présente la particularité de pouvoir vernir les pages, comme les couvertures par exemple (estimation de 350 000 à 400 000 euros). La vente comporte également une machine d’impression Palamides Delta 502 de 2011 estimée de 20 000 à 30 000 euros, ainsi qu’un massicot Polar et sa chaine taqueuse et de mise sous palettes de 2007, dont l’estimation oscille de 15 000 à 20 000 euros. Plus ancienne, une plieuse de marque Heidelberg (photo ci-dessus) en bon état de marche et offrant un travail de précision, est estimée de 10 000 à 15 000 euros.

> Lien vers l’annonce de vente

 Fabrication de matières composites et thermoplastiques

Mardi 15 janvier 2013, Maîtres Robert Hours et Louis-Régis Hugues de Valaurie organisent dans la commune des Milles, près d’Aix-en-Provence, la vente aux enchères judiciaire des machines et matériels servant à la fabrication et la découpe de matières composites et thermoplastiques provenant de l’entreprise Versaplast. Cette société avait  développé une technologie unique de fabrication de composites thermoplastiques. Il s’agit d’un matériau innovant, résultant d’un nouveau procédé d’isolation à la fois résistant, imputrescible, particulièrement léger et totalement recyclable qui était utilisé pour la fabrication de panneaux.

Suite à la liquidation judiciaire de l’entreprise, les actifs de la société seront donc proposés à la vente. Parmi les appareils mis aux enchères figurent une ligne de thermofusion de 2011 estimée autour de 80 000 euros, ainsi qu’une machine de découpage à commande numérique Charly robot type 1530 avec aspiration Nilfisk, datant également de  2011 et estimée autour de 5 000 euros. L’ensemble de ces matériels spécifiques peut être adapté à d’autres activités de fabrication et de découpe de matières composites et thermoplastiques.

 > Lien vers l’annonce de vente

 

Haut de page

Vous aimerez aussi