Le 7 août 2014 | Mis à jour le 7 août 2014

20 Citroën de collection sous le marteau

par Interencheres

Avis aux amateurs de Citroën, une vente aux enchères d’une vingtaine de véhicules de collection de la marque aux chevrons est organisée samedi 9 août 2014 au Mans par Maître Jack-Philippe Ruellan. Excepté une C5 de 2001, tous les modèles datent du siècle dernier, le plus ancien remontant à la période d’après-guerre. Il s’agit d’une 2 CV produite en 1951 et restée dans son jus. Hormis ce véhicule « sorti de grange », toutes les autos sont en très bon état, et généralement dotées les papiers officiels pour le prouver.

.

.
Parmi les lots phares figure une DS 21 (2 175 cm3) cabriolet de 1966, estimée entre 110 000 et 150 000 euros (photo ci-dessus). Cette auto en très bel état a appartenu au même propriétaire pendant 35 ans, qui a d’ailleurs entièrement refait la carrosserie dans les années 80. Va-t-elle dépasser le record d’adjudication pour une DS, jusqu’à présent détendu par un cabriolet IE Capron vendu 350 000 euros en 2009 ? Réponse le jour de la vente !

.

.

La Birotor de Citroën n’est pas le modèle le plus connu de la marque, et pourtant il s’agit d’un des plus vendus, avec la 2 CV et l’AX. Avec son moteur 4-cylindres à plat, cette traction avant a déjà parcouru 40 000 kilomètres depuis 1974. Estimée de 17 000 à 25 000 euros, notre Birotor au toit ouvrant est resté dans la même famille au cours des trois dernières décennies.

.

.

L’AX est l’un des emblèmes de Citroën et ce modèle de sportive ne nuira certainement pas au mythe. Estimée entre 16 000 et 18 000, cette version Cabriolet BB GT n’a été assemblée qu’à 35 exemplaires. Décapotable, elle a également la particularité d’avoir été entièrement démontée pour une restauration à neuf.

.

.

Mise en circulation février 1969, dernière année de production du modèle, cette Ami 6 Break Club en très bel état n’a parcouru que 73 000 kilomètres. Avec ses sièges avant réglables et inclinables, sa moquette, son intérieur en tissu rouge et sa radio avec antenne sur l’aile, celle qui était surnommée la 3 CV est estimée entre 4 500 et 7 000 euros. En 1966, cette auto était la plus vendue en France, certainement grâce à son slogan clair et efficace : « le kilomètre confort le moins cher du monde » !

Lien vers l’annonce de vente de la DS 21 cabriolet

Lien vers l’annonce de vente de la Birotor

Lien vers l’annonce de vente de l’AX cabriolet

Lien vers l’annonce de l’Ami 6 Break

Haut de page

Vous aimerez aussi

Les Citroën Méhari s’arrachent aux enchères

Le 3 août 2020 | Mis à jour le 3 août 2020

Elle est revêtue d’une carrosserie en plastique, plafonne à 100 km/h et offre un confort des plus spartiates. Pourtant, la Citroën Méhari s’arrache à des prix élevés aux enchères. Décryptage…